Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 18 septembre 2018 à 20h30

Conf-débat : Pour la liberté de circulation, 10 raisons d'ouvrir les frontières

Conférence-débat : "Pour la liberté de circulation : 10 raisons d'ouvrir les frontières"
Avec François Gemenne, politologue, chercheur et enseignant à l'Université de Liège (CEDEM) et à Sciences Po (Paris). Il est aussi membre du GIEC.

Alors que l'Europe se barricade, pensant que les murs qu'elle dresse la protégeront d'un fantasmatique danger migratoire, voici, au contraire, dix raisons d'ouvrir les frontières.
Entre 2000 et 2014, 40 000 migrants sont morts aux frontières, dont 22 000 en tentant de rejoindre l'Europe, qui est aujourd'hui devenue la destination la plus dangereuse du monde pour les migrants. Depuis le début de l'année 2015, plus de 2 500 sont morts noyés en Méditerranée, alors qu'ils fuyaient violences et oppression en Syrie, en Erythrée ou dans d'autres endroits du monde.
Le décompte macabre continue chaque jour, tandis que la répartition de ceux qui ont survécu au voyage fait l'objet de marchandages politiques souvent sordides, jalonnés de déclarations incendiaires. Face à cette faillite de l'Europe, nous affirmons qu'il serait plus rationnel, plus juste, plus sûr, d'ouvrir les frontières.
Contrairement à une idée trop répandue dans les médias et les discours politiques, cette proposition n'a rien d'un fantasme naïf et irréaliste. Au contraire : elle permettrait de sortir enfin d'un engrenage de violences qui a déjà fait des milliers de morts, et de dessiner un horizon pour un véritable projet politique européen en matière d'asile et d'immigration.

Lien : https://toulouse.demosphere.eu/rv/17865

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.