Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 18 janvier 2018 à 19h

Film/ Débat- "Welcome chez nous"

Bonjour à toutes et tous,

Dans le cadre des Jeudis à croquer, nous commençons l'année avec un film documentaire sur les migrants

Projection du film documentaire d'Adrien Pinon : "Welcome chez nous"

Résumé: C'est l'histoire d'une rencontre. Serquigny, village de l'Eure, a été choisi pour accueillir trente afghans, auparavant installés dans lajungle de Calais. Bravant les préjugés, son maire est décidé à remplir le mieux possible la mission qui lui est confiée. Petit à petit, après avoir cédé à l'inquiétude, villageois et migrants apprennent à sedécouvrir, les rumeurs et les peurs se dissipent. Ne jugeant personne, le film montre très délicatement un regain de vie dans cette bourgade où, comme ici, les désordres du monde sont « venus frapper à notre porte ». Il nous rappelle comment notre regard à l'autre peut se trouver bouleversé par une vraie rencontre, et rejoint les nombreuses initiatives dont nous pouvons êtreporteurs.

Cette projection sera suivi d'un débat animé par l'équipe d'Action internationale du Secours Catholique et de Julien Bareguwera, avocat, membre de l'association Avocats sans frontières, ancien bénévole au Secours Catholique et lui-même ancien migrant, animera le débat de ce Jeudi à croquer.

Rendez vous à 19h15 à l'Ostalada, Arnaud Bernard pour la projection qui sera suivi d'un débat et d'une collation !

-- Participation libre mais nécessaire --

Nous espérons vous voir nombreux !

Source : message reçu le 8 janvier 13h

Lien : https://toulouse.demosphere.eu/rv/16678
Source : message reçu le 8 janvier 13h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.