Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

vendredi 19 mai 2017 à 19h

"La Fabrique du Musulman" - Discussion avec Nedjib Sidi Moussa

Bad Kids a invité Nedjib Sidi Moussa à venir présenter son livre,

LA FABRIQUE DU MUSULMAN,

Essai sur la confessionnalisation et la racialisation de la question sociale

" La fixation permanente sur les présumés musulmans, tantôt dépeints comme des menaces à l'ordre public ou des victimes du système -parfois les deux à la fois-, s'inscrit complètement dans le réagencement en cours de la société française. Car le vrai "grand remplacement" concerne celui de la figure de l'Arabe par celle du "Musulman", de l'ouvrier immigré par le délinquant radicalisé, du "beur" engagé par le binational déchu"

- La présentation du livre sera évidemment suivie d'une discussion -

Pour celles et ceux qui voudraient lire le livre avant la rencontre, il est en librairie & en consultation libre au Camarade.

Bar & Bouffe sur place

Lien : https://toulouse.demosphere.eu/rv/15394
Source : https://camarade.noblogs.org
Source : message reçu le 9 mai 14h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

« La Fabrique du musulman » : une arnaque islamophobe

Par Anonyme, le 19/05/2017 à 10:54

La Fabrique du musulman est un court essai qui tente de trouver des coupables au glissement de l'objet politique « ouvrier maghrébin » à celui de « jeune musulman de banlieue ». Il attaque violemment, parmi d'autres, Alternative libertaire. Tentative de mise au point.

Le petit livre de Nedjib Sidi Moussa, La Fabrique du musulman [1], se veut un « essai sur la confessionnalisation et la racialisation de la question sociale », mais il reflète une vision sombre et pessimiste de l'état de la lutte antiraciste. Si nombre de faits et de déclarations cités par Sidi Moussa sont justes et méritent d'être questionnés voire dénoncés, tout le livre est unilatéralement à charge. Il tombe dans les mêmes excès caricaturaux que celles et ceux qu'il dénonce. […]

Visant l'association Maman toutes égales, l'auteur tente l'exécution en indiquant que Houria Bouteldja en serait la porte-parole. Mais cela peut-il suffire à répondre au fait stupide de l'exclusion des mamans qui portent un voile pour accompagner les sorties scolaires ? Il ne nous dit pas si ces exclusions étaient ou non racistes et/ou islamophobes, terme qu'il récuse évidemment comme étant le cheval de Troie des islamistes réactionnaires. […]

Enfin, il n'est guère sérieux de délégitimer le concept d'« antiracisme politique » par une pirouette en énonçant que tous les antiracismes sont politiques alors que l'antiracisme politique se construit justement contre l'antiracisme « moral » qui tente de dépolitiser ce combat.

Pour faciliter la démonstration, l'auteur se livre en effet à toutes sortes d'amalgames, mais aussi à la très policière méthode consistant à te rendre complice du livre de X parce que tu as signé une pétition ou participé à un colloque où X était présent. Sidi Moussa utilise à l'envi ce concept très stalinien du « complice objectif ». Un grand complot relie donc les islamistes radicaux, les petits patrons du communautarisme halal, les racistes et les « islamo-gauchistes » qui sont sa cible principale, n'ayant pas peur de reprendre ce concept confus que le camp révolutionnaire devrait laisser à l'extrême droite.

Par-delà ces faiblesses, c'est l'angle d'attaque du livre qui est erroné. Alors qu'il propose d'en revenir aux fondamentaux de la lutte des classes et du matérialisme historique, Sidi Moussa nous propose une lecture totalement politiste, où douze apôtres de l'« islamo-gauchisme » seraient responsables de l'effondrement de la conscience de classe et de l'effacement de l'ouvrier maghrébin au profit du jeune musulman. Comment croire à ce conte de fées ? […]

http://www.alternativelibertaire.org/?Critique-Contre-le-racisme-restons