Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 24 mai 2017 à 15h

Ciné-débat: Documentaire "Journal de France"

Tarif unique 4 euros

Séance unique suivie d'une discussion à battons rompus avec les spectateurs. En partenariat avec les résidences D'Oc et des Cévennes, dans le cadre de leurs ateliers photo.

En plus d'être le photographe et documentariste français vivant le plus connu de par le monde, il a traversé la grande Histoire, sillonnant la planète sur toutes les zones de conflit, parcourant la France plus qu'un représentant de commerce.

Au vu et au su de tout cela, Journal de France a une saveur particulière. C'est d'abord un voyage dans l'espace, à la rencontre de la France normale (le mot est très à la mode ces derniers temps), celle qui intéresse peu les médias, qui ne symbolise ni la richesse ostentatoire ni la relégation sociale, cette France semi rurale a priori sans grand intérêt. Raymond Depardon, durant six ans, au volant d'une fourgonnette et muni d'un ancestral appareil photo avec chambre, a décidé d'immortaliser cette France-là dans tout ce qu'elle a de statique et en même temps de symbolique, pour capter ce qui probablement disparaitra prochainement. Et son œil aiguisé sait restituer le carrefour enneigé et irréel d'une petite ville, entre une charcuterie hors d'âge (c'est terrible, la disparition des bonnes charcuteries dans les petites villes !) et un coiffeur dont les modèles aux photos délavées ressemblent à des James Dean désuets. Il sait saisir l'incongruité de ses sorties de villes vouées aux zones commerciales, qui se ressemblent terriblement, de Dunkerque à Perpignan en passant par Tulle… Il sait retrouver, une bonne décennie après un premier passage, trois petits vieux méridionaux dont la vie semble depuis toujours s'écouler sur un banc devant un garage, autour de discussions enflammées.

Mais l'originalité de ce film à deux mains, co-réalisé avec Claudine Nougaret - avec qui il vit et travaille depuis 25 ans - est d'avoir mêlé à ce voyage photographique hexagonal un voyage dans le temps, à travers des archives photographiques et cinématographiques - pour la plupart inédites - conservées par Depardon, qui évoquent près de quarante ans de travail à la rencontre du monde

Lien : https://toulouse.demosphere.eu/rv/15298
Source : http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index....
Source : message reçu le 29 avril 17h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.