Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 20 mars 2017 à 20h30

cafe citoyen :de la pensée africaine à l'écosophie : une approche poly-éthique de l'...

entrée libre/conso au bar

De la pensée africaine à l'écosophie : une approche poly-éthique de l'écologie

intervenant Kevin Thot Nzeng, chercheur en sagesse, citoyen actif

peintre de René Magritte, titre : la trahison des images

Les philosophies d'Afrique noire et la vision du monde qui les sous-tend peuvent aider nos sociétés occidentalisées à enrichir leur logiciel de l'humanité. Le temps d'une soirée, embarquons sur le radeau de l'oralité, et laissons nos cœurs naviguer vers les lointains horizons d'une autre rationalité. Excursion citoyenne dans la forêt immatérielle africaine, pour retrouver sous les feuilles mortes d'un passé pas si dépassé, quelques graines de sagesse à même d'ensemencer notre présent et de soigner, par des implants « écosophiques » , notre rapport au monde.

Par une application de la philosophie Ubuntu à l'approche écologique, il est question de réapprendre auprès de l'Afrique à respirer, à réapprendre comment enraciner dans une profonde et séculaire éthique de vie (La Maât) l'harmonie que notre modernité recherche à tâtons dans l'écologie.

Venez en débattre lundi au Café Citoyen à partir de 20h30
et dans le cadre du Café Citoyen,
des échanges fluides, dans le respect de l'autre, le tour de table,
une parole régulée, prendre la parole, être entendu-e, pouvoir écouter…
passer une agréable soirée et se sentir citoyen-ne du monde.Source : message reçu le 14 mars 16h

Lien : https://toulouse.demosphere.eu/rv/14919
Source : message reçu le 14 mars 16h

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site.

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.

Réagir

Soyez le premier à réagir!

Proposer un commentaire c'est faire évoluer des idées de façon respectueuse et constructive. Les propos sortant de ce cadre seront supprimés.